Conseils simples pour équilibrer ses hormones

Équilibrer ses hormones peut être ardu mais voici 3 trucs simples que vous pouvez faire pour aider à avoir un équilibre harmonieux:

Conseil #1

Diminuez votre stress!

Quand nous sommes stressés, les glandes surrénales font des heures supplémentaires pour nous protéger du stress physique (bien que nous ne soyons pas en danger). Il s’agit d’un combat de survie pour les glandes surrénales qui se mettent à produire des niveaux plus hauts d’adrénaline et de cortisol! Cette production excessive de cortisol peut engendrer plusieurs problèmes: le cortisol en excès peut donner lieu à toutes sortes de troubles comme la dépression, des problèmes de glycémie, de l’anxiété, des problèmes de fertilité et des gains de poids, principalement à la ceinture.

La clé est de soutenir les surrénales par un apport d’aliments nourrissants pour celles-ci : Comme des aliments riches en vitamines B, en vitamines C, du Shitake, des algues marines, des produits de la noix de coco et des plantes adaptogènes. Certains suppléments peuvent aussi aider les surrénales.

Pratiquer la méditation et/ou des techniques de respiration profonde aide à diminuer le cortisol.

Conseil # 2

Prenez soin de votre foie et de votre microbiote!

Les excès d’hormones comme le cortisol, l’œstrogène et la testostérone doivent tous être éliminés hors du corps. Il s’agit d’un processus clé que le foie effectue pour s’assurer que nous ne souffrons pas de l’excès de ces hormones. Maintenir un foie en santé est donc critique! Un supplément de chardon-marie aide la fonction hépatique à être plus optimale. Les crucifères tels que le brocoli et la famille des choux, les pommes, le pamplemousse, l’ail, les oignons, les artichauts de Jérusalem, les citrons, les limes et les baies ne sont que quelques aliments qui aident à soutenir la fonction du foie.

Nous avons également besoin d’une bonne santé intestinale pour s’assurer que les toxines soient éliminés hors du corps. Une bonne santé intestinale est donc tout aussi importante. Il faut commencer par ajouter des probiotiques et des aliments fermentés à l’alimentation tels que le kéfir, le yaourt, le kimchi ou la choucroute. Les aliments prébiotiques comme l’ail, l’oignon, les pommes de terre, le blé, le brocoli, les baies et les pommes, pour n’en nommer que quelques-uns, nourrissent nos bonnes bactéries et aident à garder notre intestin sain.

Conseil #3

Balancez votre glycémie!

Les mauvaises habitudes alimentaires et le stress peuvent faire baisser notre glycémie tout au long de la journée. Lorsque notre glycémie baisse, nous pouvons éprouver de l’agressivité, de la fatigue, de la faiblesse et de la dépression. Normalement, nous recevons alors un signal pour nous inciter à manger du sucre ou à prendre un café ou de l’alcool. La caféine, le sucre et l’alcool provoquent tous une augmentation du taux de glycémie en provoquant une forte libération d’insuline. Et trop d’insuline peut affecter les autres hormones.

Si nous ne répondons pas à ces envies irrésistibles, nos glandes surrénales envoient un signal pour dire au foie de libérer le glucose stocké et d’augmenter la glycémie. Encore une fois, il y aura beaucoup de glucose sécrété puisque l’adrénaline est une hormone puissante. Le sucre dans le sang va fluctuer encore et de grandes quantités d’insuline seront libérées.

Pour maintenir le taux de glycémie stable, consommez de petits repas tout au long de la journée avec de la fibre et / ou des protéines. Les aliments qui stabilisent la glycémie tels que les artichauts de Jérusalem, la cannelle et les légumineuses peuvent être très utiles. La réduction du stress aide également à maintenir un taux de glycémie stable.

Ce ne sont que trois conseils simples. Essayez-les et voyez la différence qu’ils peuvent faire.

Écrire un commentaire